Eau douce

Janvier 2017

Il flotte, se retourne, étend les jambes, change de position, se cogne, se retourne encore, infatigable. Il s’endort, se réveille en sursaut et sans faire de bruit ferme les yeux. Il respire en silence. L’enfant nage dans l’eau douce du ventre maternel. Sa terre. Son univers.

Advertisements