Pour les âmes qui s’envolent…

Perle de pluie mille fois perdue

Dans le va et vient chaotique

Des jours qui passent

Tu t’envoles

Au-dessus des toits

Des maisons, tu quittes la terre

Dans un bain de lumière

*

Du chagrin qui pointe sur les visages de ceux

Qui, contre toi, se sont blottis tant de fois

Demeurent les souvenirs embués

De toi qui fut et ne sera plus

*

Entouré d’anges et de fées

De puissances célestes

Immaculées

Tu rejoins les étoiles

Poussières qui veillent

Sur nos cœurs, sur la terre

Sur ceux qui te sont chers

*

Vole jusqu’au ciel

Et plus loin encore

Vole jusqu’au Paradis

Terre sacrée

Brille au firmament

Et repose en paix

Loin des derniers tourments

Advertisements