A sa façon

Avec lui il n’y avait qu’une façon de faire. Une seule.

Une façon de boire à la bouteille

Une façon de faire cuire le riz

Une façon de s’épiler

Une façon de sourire

Une façon de dire “bonjour”

Une façon de faire le thé (sans laisser de bulles à la surface)

Une façon de manger

Une façon de se brosser les dents

Une façon de dormir (avec la fenêtre fermée même en plein été)

Une façon de s’endormir

Une façon d’être avec ses amis

Une façon de dire les choses (et se taire le reste du temps)

Une façon de répondre (ou ne pas répondre)

Une façon de s’amuser

Une façon de vivre

Aucune liberté. Une façon comme une menace. S’y opposer, un risque que l’on prend parfois, que l’on ne prend plus la plupart du temps.

Advertisements