Je t’écris…

Entre-Deux

Je t’écris, tu sais, pas tous les jours, juste quand j’y pense, quand quelque chose de doux vient me chatouiller les phalanges et que l’envie irrésistible de poser les mots se fait pressante. Je les colle sur l’écran nos instants de vie.

Je t’écris, tu sais, depuis le début, depuis que je sais que tu vas arriver. Tu n’as pas de prénom, pas de sexe encore. Ton image est floue. Elle flotte dans le liquide amniotique.

Je t’écris, tu sais, à l’encre de mes larmes. Je t’ai écrit souvent à travers des rivières coulant de mes yeux bleus. Je t’écris avec plus de sérénité, avec une encre plus apaisée aujourd’hui.

Je t’écris le cœur emballé, le corps marqué par ta naissance, les mains ouvertes pour accueillir ta petite vie qui grandit.

Je t’écris la vie, ma vie avec toi, nos vies qui s’épanouissent, la vie qui rebondit, la vie qui bat contre nos poitrines, quand ivres de joie nous tombons les bras en croix après une grande séance de rires.

Advertisements