Au milieu, il y a toi

Je pense à toi mon fils aujourd’hui, à nos problèmes de grands, à ton insouciance d’enfant. J’ai entre les mains une bombe, un manuscrit de près de 200 pages qui parle de nous, ton papa et moi, beaucoup et de toi, un peu. Ai-je le droit de déballer tout au reste du monde comme ça,…

Moment de solitude

La foule. Un regard circulaire. Posé. Tenter de repérer une couleur, un sourire, une coupe de cheveux. Rien. Refaire le chemin en arrière. Toujours de loin. Doucement la panique s’installe. Les secondes prennent des allures d’éternité. Une douleur sourde monte, grignote doucement l’intérieur de nos entrailles. Les pulsations de notre cœur s’accélèrent. La peur gagne…

Tout va bien

Les mots se suivent, ne veulent rien dire. Il parle d’un crime. Ma respiration se bloque. Elle écoute. Il dit vouloir “l’étrangler”.  Sens propre ou figuré? Et puis mécaniquement il reprend les lignes de la pièce qu’il répète. Je respire. Tout va bien.

Deux enfants

On n’apprend jamais à vivre « sans ». On vit toujours avec. Même avec le vide. Avec les souvenirs. Et parfois les questions que certains départs laissent en suspens. On vit à travers l’empreinte des pas, à travers l’écho des voix. Tu n’es jamais loin de mes pensées. Ton sourire flotte quelque part entre ces quelques instants…

Bombe à retardement

Elle se tient là, dans un recoin, invisible à l’œil nu. Elle se tient là, à deux pieds de toi, fougueuse, douteuse, impétueuse. Son tic-tac est lent. Il est presque inaudible. Le cœur de la machine s’emballe parfois. Le tempo se fait plus lourd. On pourrait croire que le compte à rebours est lancé. Puis…

Sans pitié

J’ai relu les mots, le début de nous, de ce nous à partager, pour lui, pour les autres. Inspirer d’autres femmes à oser ce pas vers l’inconnu, pour des lendemains sereins, plus équilibrés, en harmonie avec leur être tout entier.  J’ai longtemps voulu te protéger, en me laissant quelques torts, trop. Je serais sans pitié….

De l’intime

On se dit, juste ce qu’on veut. On garde le reste à l’intérieur, trop intime. Certains sujets qui mériteraient d’être traités restent bien planqués. Et si on ose, les regards se braquent sur nous, un simple mot met en émoi alors qu’il ne s’agit que de nos vies à tous, de nos plaisirs, de nos…

On s’oublie

Parfois on se dit, puis on s’oublie. On manque de temps pour prendre  des nouvelles. Les mois se suivent et l’absence se matérialise. L’amitié s’évapore dans l’air trop frais d’un matin d’hiver ou légèrement humide d’un matin d’été. Pas de coup de gueule, pas d’abandon, juste deux routes qui prennent des directions opposées. On ne…

Un rendez-vous hors du temps à Marseille (avec P’tite Delph)

On s’est donné rendez-vous sur le vieux port. J’arrive en avance, je griffonne quelques mots assise face à la mer et aux voiliers, une invitation à prendre le large, à tout donner, tout oser. Je me lève, je te vois. C’est étrange. Toi et moi, là, dans ta ville, loin de l’écran qui nous protège…

Au delà de l’écran

Le premier contact – à travers l’écran. Nous partageons des bribes de nos vies, moments de joie ou drames, sourires du quotidien ou chagrins inconsolables, souffrance physique ou morale. Nous échangeons, certains de trouver auprès d’un autre clavier des mots de réconfort ou juste une oreille attentive qui écoute, témoignage, va dans notre sens, prend…

Noor – mon fils

“On éduque nos enfants et nos enfants nous élèvent” Sandra James Je confirme. Je grandis à tes côtés. Même quand je n’en peux plus, même quand je crie, même quand tout semble perdu, que je n’ai plus d’énergie. Même quand j’ai l’impression de couler. Tu m’aides. Un “c’est pas grave” peut devenir le plus apaisant…

Au bout du fil

J’ai repris le fil… Ou bien déroulé le fil. Je suis revenue aux origines, les nôtres, fragiles. Le manuscrit se compose de plusieurs chapitres, d’extraits de courriers, listes de l’époque, de journaux intimes gardés tels quels, qui quand on les lit, laissent flotter dans l’air un étrange goût, rien d’amer, juste quelque chose de lourd…