Filles de la nuit

Fille du soir Sur le trottoir Ses déboires En bandoulière Et l’espoir Dans ses veines Devient traces Sur sa peau blême Cicatrices que l’on se traine Dans la nuit Verre brisé Regard perdu Le folie glisse Ses doigts Sous sa jupe noire Elle dérape Le silence la rattrape Puis oublier Les mains moites Fermer les…

Sous le ciel rouge

Le ciel se voile De nuages gris Éclairs de missiles Surplombant la nuit Étoiles fusillées Dans leur sommeil Lune condamnée Au réveil Sous le ciel rouge Se vide la vie L’homme assassine Puis oublie

Bonjour Juin!

Juin est arrivé, surplus de tendresse au petit matin, bisous sucrés au bord de la table du petit déjeuner. Juin nous invite à aimer, danser, espérer, profiter de chaque grain de soleil, de tous les petits riens qui forment le tout de la vie, hauts et bas compris, coups de coeur contre coups de blues,…

Drôle de métier

La camionnette blanche se tient au même emplacement que d’habitude, près du rond-point embouteillé. Olga se penche sur son journal, une tasse de café à la main. Elle a les ongles peints. Elle se prépare pour la nuit, une énième nuit de travail, entre deux lampadaires fatigués par le va et vient incessant des hommes…

Compter

Je compte. Ca se fait ou pas. Peu importe. Je compte. Les années. Les jours. Les mois. Je compte le temps sans un battement de cils, sans un sourire échangé, sans une main qui frôle la mienne, sans un baiser. Je compte les minutes solides, les heures de doute, les jours d’envie et les jours…

Nuit noire

Les lignes dansent devant mes yeux. Les larmes coulent, le rêve s’enfuit. Je reprends mes esprits. La nuit me torture souvent. Il parait que c’est un bon moyen de lâcher prise, mon inconscient fait le sale travail dans le noir. je me réveille souvent à contre-courant puis reprend mes marques. Le jour fait taire les…

Changement de cap

Journée longue, périlleuse. Journée qui s’éternise, tout le monde semble s’être ligué contre moi. Chacun fait durer le plaisir à sa manière quand mon unique envie, à moi, est de rentrer, de dîner, de nous enrouler les pieds dans une couverture pour l’histoire du soir, puis de faire une pause avant que la nuit m’enveloppe…

Fin de journée

La nuit descend sur la ville. Le ciel se voile de gris. Le soleil disparait sous quelques gouttes de pluie. Dans quelques minutes, je marcherais l’esprit libre. Plus de coups de fils à passer, de dossiers à gérer, de projets à monter, d’agenda à suivre. Je marcherais dans l’air frais de février qui tire à…

…et les êtres qui luttent

Fragile Immobile Le regard posé sur l’avenir Incertain Tu te noie dans l’abîme Tu survis Quelle tragédie ! * Fragile Immobile La main posée sur le présent Incohérent Tu te perds Tu te brûles les ailes * Fragile Immobile Ton univers vacille A la manière d’une bougie Malmenée par le vent Tu t’écroules * Fragile Immobile…

Pour les âmes qui s’envolent…

Perle de pluie mille fois perdue Dans le va et vient chaotique Des jours qui passent Tu t’envoles Au-dessus des toits Des maisons, tu quittes la terre Dans un bain de lumière * Du chagrin qui pointe sur les visages de ceux Qui, contre toi, se sont blottis tant de fois Demeurent les souvenirs embués…

Petit Ange

En ouvrant les volets j’ai senti ta présence. Déplacement léger de l’air et chant des oiseaux. Soleil haut dans le ciel. Une journée printanière avant l’heure. Quelque chose m’a rapproché de toi ces derniers jours. Est-ce d’avoir ajouté ton prénom sur la deuxième page de mon livre ? Ou d’avoir visionné « Et les mistrals gagnants » samedi…

Drôle de fête

Ce rêve de la nuit me poursuit. Les années se confondent, les souvenirs inondent le présent. Les visages se dessinent nettement. Visages inconnus, étrangers. Les adultes perdent des forces. Les enfants conversent avec l’au-delà. Les morts attendent que les vivants fassent le premier pas. La veuve retrouve une incroyable jeunesse quand mes yeux ne sont…